... Poésie et jeunes filles rieuses.
Le défilé automne hiver 2008-2009 de Chanel jouait une partition légère et délicate. Sous la coupole du Grand Palais, Karl Lagerfeld réinvente la femme Chanel, sans une seule fausse note. Un grand carrousel placé au centre de l’espace accueille des reproductions dorées et XXL de pièces mythiques de la maison de la rue Cambon : un flacon de n°5, un sac 2.55, une veste de tailleur, des manchettes brillantes, un joli nœud et un chapeau fleuri… Les collants bicolores -noirs et blancs- mettent les silhouettes longilignes en valeur et les célèbres tailleurs alternent les effets bleu-nuit, noirs ou blancs. Les robes courtes apprivoisent les volumes dans les jeux de plissés des manches trois quarts.
Cette saison, la femme Chanel se réchauffe dans de grands manteaux aux longues traînes en laine bouillie. La mousseline, aérienne, ébouriffe les robes ou les chemises Victoriennes à la transparence cristalline. La taille haute, les jupes longues aux coutures surpiquées de sequins lumineux, épousent les silhouettes avec délice. Une mini-veste de smoking se dévoile sous une redingote. Chapeaux ornés de bijoux, minaudières exquises au design futuriste, souliers vernis à brides ou cravates lavallière nonchalamment nouées, complètent l’allure chic de ces jolies demoiselles, qui, en guise de final, dansent sur le carrousel tournoyant tel un manège enchanté. Sous le regard conquis d’Anna Mouglalis, Rihanna ou bien encore Audrey Marnay, Karl Lagerfeld met une fois de plus la planète mode en émoi. Un vrai délice.

0 Vos petits mots d'amitié:

Enregistrer un commentaire

Merci infiniment de votre visite - LylouAnne

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Copyright

Les textes et les photos (sauf indication de source) sont ma propriété personnelle ou rebloguées de mon Tumblr avec la source des photos.

Si la présentation de ce blog ou un élément de ce blog ou même les angles de prises de vues vous inspirent, merci de m'en informer et de le préciser sur votre blog par un petit mot.

Comme le disait Herman Melville,
il est préférable d'échouer dans l'originalité que de réussir dans l'imitation !

Je vous en remercie par avance.
LylouAnne