La maison de couture fête six décennies de créations extraordinaires. Retour sur une saga à nulle autre pareille.



Quelques photos de la "Maison Dior" (où vécu Christian Dior) prises lors de notre visite en 2006.

"C’est donc en 1946 que je me suis installé 30, avenue Montaigne. Le charmant hôtel se composait alors de quelques pièces et salons, assez élégants pour abriter une maison de couture, et de dépendances pour recevoir les quatre-vingt-cinq personnes que nous étions  », écrivait Christian Dior dans Christian Dior et moi en 1954. Aux lendemains de la guerre, Marcel Boussac, qui cherche à remonter la maison Gaston, décide de miser sur ce couturier de 41 ans, dessinateur chez Lucien Lelong (d’où vient de partir Pierre Balmain pour monter sa maison).

Dans cette époque de pénurie, Christian Dior convainc l’homme d’affaires de lancer une griffe à son nom. Et le 12 février 1947, à 10 h 30, dans les salons gris Louis XVI pleins à craquer, défilent les 90 modèles printemps-été de la collection dite du New Look. Un pied de nez à la mode zazou des années de guerre, le New Look étranglait la taille dans un corset sur des mètres de jupe. Le tailleur Bar travaillé par le jeune Pierre Cardin, assistant du maître, est constitué d’une grande jupe noire sous une veste à basque. Le modèle Chérie « faisait une gorge de nymphe, une taille de sylphide, et déployait dans l’immense éventail de sa jupe aux mille plis, 80 mètres de faille blanche… » dixit le maître lui-même. La presse américaine et les acheteurs s’enthousiasment immédiatement pour ce nouveau génie parisien.

Dans la cour du 30, avenue Montaigne, les écuries se transforment en un immeuble de sept étages destinés à accueillir les nouveaux ateliers. Christian Bérard, dit Bébé, croque les modèles. L’ambiance est fiévreuse. En Europe, les grands bals reprennent de plus belle. L’activité est florissante. La société de parfums Christian Dior voit le jour avec le lancement de Miss Dior aux accents chyprés, une nouveauté pour l’époque.

Source : madame.lefigaro.fr

0 Vos petits mots d'amitié:

Enregistrer un commentaire

Merci infiniment de votre visite - LylouAnne

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Copyright

Les textes et les photos (sauf indication de source) sont ma propriété personnelle ou rebloguées de mon Tumblr avec la source des photos.

Si la présentation de ce blog ou un élément de ce blog ou même les angles de prises de vues vous inspirent, merci de m'en informer et de le préciser sur votre blog par un petit mot.

Comme le disait Herman Melville,
il est préférable d'échouer dans l'originalité que de réussir dans l'imitation !

Je vous en remercie par avance.
LylouAnne