Un peu d'histoire

"Spécialisés dans le commerce au loin, les membres de la famille Mariage appartiennent au XVIIe siècle des prestigieux Six Corps marchands, distingués par ordonnance royale aux côtés notamment des orfèvres et des drapiers. Ce sont à ce titre des "honorables hommes", expression longtemps consacrée pour désigner les citoyens privilégiés.

Nicolas Mariage fait alors plusieurs voyages aux Indes orientales puis aux Indes des Grands Moghols. Il est désigné pour faire partie d'une députation choisie par Louis XIV pour signer un traité de commerce avec le Shah de Perse. Son frère Pierre sillonne au même moment les mers vers Madagascar comme envoyé spécial de la Compagnie des Indes orientales.

Un siècle plus tard, Jean-François Mariage, né en 1766, entretient toujours négoce de thés, épices et denrées coloniales à Lille et forme ses quatre fils, Louis, Aimé, Charles et Auguste, à cette même activité. Vers 1820, nous apprend une chronique familiale tenue avec soin, les trois premiers s'associent au sein d'une société Auguste Mariage et Cie, avant qu’Édouard et Henri ne fondent le 1er juin 1854 à Paris la maison qui porte leur nom et rappelle leurs liens.

De manière constante, la lignée est au cœur du commerce de thé depuis son introduction en France. Elle en est à ce titre le témoin privilégié. Un témoin agissant qui, riche d'un savoir-faire ancestral projette, propose, conçoit, et révèle ce faisant un appétit d'invention tout à fait exceptionnel. Brillat-Savarin dira qu'il "vaut mieux trouver une recette nouvelle qu'une étoile de plus dans la Voie lactée" : il est comblé."

*Cliquez ICI pour visiter le site officiel*

0 Vos petits mots d'amitié:

Enregistrer un commentaire

Merci infiniment de votre visite - LylouAnne

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Copyright

Les textes et les photos (sauf indication de source) sont ma propriété personnelle ou rebloguées de mon Tumblr avec la source des photos.

Si la présentation de ce blog ou un élément de ce blog ou même les angles de prises de vues vous inspirent, merci de m'en informer et de le préciser sur votre blog par un petit mot.

Comme le disait Herman Melville,
il est préférable d'échouer dans l'originalité que de réussir dans l'imitation !

Je vous en remercie par avance.
LylouAnne